Le tag des 15

Céline et Cryssilda m’ont taguée et je dois donner les 15 auteurs qui me viennent spontanément à l’esprit. Roulements de tambour….les voici, les voilà :

 

Edith Wharton est celle qui me vient toujours en premier lorsque je pense à mes écrivains préférés. « Le temps de l’innocence », « Chez les heureux du monde » et « Ethan Frome » font partie de mes romans favoris. J’aime son univers, son écriture, sa modernité et la délicatesse des sentiments qu’elle décrit. Edith Wharton c’est également une ville : New York qui me fascine et c’est l’un des écrivains qui en parle le mieux.

 

 

 

Dans mon esprit Edith Wharton ne va pas sans son cher maître Henry James. J’ai découvert ces deux auteurs en même temps et je suis totalement tombée sous le charme de l’un et de l’autre. Henry James a l’art des grandes fresques romanesques, il m’emporte totalement et j’apprécie tout particulièrement ses comparaisons entre l’Amérique et la vieille Europe qu’il aimait tant.

 

 

 

Ah Marcel Proust… J’ai toujours su que j’aimerais l’univers de Proust et ça s’est confirmé à la lecture. J’aime son écriture envoûtante, sa culture pléthorique, son humour  et son auto-dérision. Il ne me reste plus que deux tomes à lire et je sens qu’il va me manquer une fois « La recherche du temps perdu » achevée !

 

 

 

 

Virginia Woolf est l’un des plus grands génies de la littérature. Chacun de ses livres est un trésor, chacun est un monde à part et un délice pour le lecteur. Son écriture est puissante, profonde et infiniment sensible. La pure beauté de ses livres me ravit à chaque page.

 

 

 

 

 

Comme le dit si bien Jean-Pierre Ohl dans « Les maîtres de Glenmarkie » : « Un Dickens qu’on n’a pas lu, c’est comme une vie de rechange! » Charles Dickens est un immense conteur, son écriture ciselée me transporte dans le Londres victorien. Et ce qui m’a rendue accro à Dickens c’est son humour ! Il n’a pas l’air très drôle sur la photo mais son ironie est mordante.

 

 

 

 

C’est toujours un grand plaisir de lire Jane Austen et de la relire puisqu’elle n’a écrit que peu de romans. Comme pour Dickens, j’apprécie son ironie, son regard critique sur les bonnes moeurs de son temps. Contrairement à ce que beaucoup pensent, les livres de Jane Austen ne sont pas mièvres et sa vision du mariage n’est guère romantique.

 

 

 

 

J’ai découvert cette année l’univers de Elizabeth Gaskell avec « Nord et Sud » et « Femmes et filles ». Le premier a été un énorme coup de coeur, elle est capable de parler avec brio aussi bien d’histoires de coeur que des syndicats ouvriers. Comme Jane Austen, elle sait éviter toute mièvrerie et la psychologie de ses personnages est toujours très fine et très poussée.

 

 

 

 

Que dire sur l’immense William Shakespeare ? C’est un génie !! Il excelle autant dans les tragédies, que dans les comédies et ses personnages sont devenus des mythes.

 

 

 

 

 

 

« Les hauts de Hurlevent » d’Emily Brontë reste un grand souvenir de lecture de mon adolescence. J’hésite d’ailleurs à le relire, j’ai peur d’être déçue ! Me restent en mémoire la passion et la violence de Heathcliff, sa déchirante histoire d’amour avec Cathy, la sauvagerie de la lande et une atmosphère effrayante.

 

 

 

 

 

La grande Agatha Christie a toujours accompagné ma vie de lectrice. J’ai commencé à la lire à l’adolescence et elle fait partie des auteurs qui m’ont rendu la lecture si attractive, si plaisante. Je ne me lasse pas de ses intrigues, j’aime Poirot, Miss Marple et tous les autres.

 

 

 

 

Les premiers livres que j’ai lus toute seule comme une grande, ce sont ceux de Roald Dahl. J’en garde un souvenir très ému, très tendre et j’ai toujours un pincement au coeur en voyant les couvertures du « Bon Gros Géant » et de « Charlie et la chocolaterie ». Et il ne faut pas croire que Roald Dahl n’a écrit que des livres pour enfant, j’ai lu récemment « Matilda » et « Fantastic Mr Fox » et j’y ai pris beaucoup de plaisir. L’imagination de cet auteur est débordante et foisonnante, un régal !

 

 

 

 

Dostoïevski est pour moi le plus grand écrivain russe. L’âme russe est contenue toute entière dans ses romans. J’admire l’incroyable complexité de ses personnages. Il y a certes beaucoup de souffrance chez Dostoïevski mais il y a surtout une grande humanité.

 

 

 

 

 

Jean-Marie-Gustave Le Clézio est un écrivain qui a marqué ma vie de lectrice. Comme d’autres dans cette liste, je l’ai découvert à l’adolescence et il ne m’a plus quitté depuis. Le Clézio m’a fait voyager à travers le monde et le temps. Son écriture est d’une extraordinaire poésie et elle réussit toujours à m’emporter très loin.

 

 

 

 

Patrick Modiano c’est d’abord pour moi Paris, une ville qui n’existe plus d’ailleurs puisqu’il s’agit de celle de l’enfance de l’auteur. Patrick Modiano c’est également un style, une écriture tout en retenue et en mélancolie. Je suis envoûtée à chaque fois et c’est le signe d’un grand écrivain.

 

 

 

Francis Scott Fitzgerald est bien évidemment l’auteur d’un des plus grands romans des USA : « Gatsby le magnifique ». Rien que pour ce sublime roman il méritait d’être dans ma liste. Fitzgerald nous montre l’envers du décor des années folles et il sait de quoi il parle. C’est un écrivain de la désillusion, de la mélancolie mais toujours avec une classe incroyable.

 

 

 

Faire une liste de 15 auteurs c’est extrêmement difficile et j’aurais aimé pouvoir en rajouter bien d’autres qui peuplent mon imaginaire de lectrice. Mais c’est la loi du tag qui décide ! Je tague tous ceux qui souhaitent à leur tour nous faire partager leurs goûts et leurs coups de coeur !

 

18 réflexions sur “Le tag des 15

  1. Cette liste j’aurai pu écrire la même ! Il n’y a que Gaskell que je rêve de découvrir encore ! Et puis Leclézio et Modiano, sont deux auteurs que je connais pas mais qui ne me tentent pas non plus. Ai-je tort ?
    Quant à Fitzgerald tu m’as redonné envie de le lire..;
    PS : ohoh je vois que tu lis « seule contre la loi » : je suis sûre que tu es complètement emballée par cette intrigue démente ! Non ? Pauvres femmes victoriennes ! elles étaient bien mal loties !

  2. Un ami m’avait donné un livre de Modiano que folio lui avait offert, mais je ne l’ai même pas gardé en fin de compte…
    Sinon, à part Le Clézio et Dostoïevski que je ne connais pas, il n’y a que des auteurs que j’apprécie (à des degrés divers).

  3. Ce que tu dis de Le Clézio me fait très plaisir. C’est un auteur que j’apprécie exactement pour les mêmes raisons que toi. Je l’ai découvert au lycée et sa remonte à un paquet d’années. Et c’est bien d’avoir aussi cité Modiano (auteur que j’aimerai relire) car pour moi il est associé à Le Clézio, pareille je l’ai lu à la même époque adolescente. Je me vois emprunté les livres de Modiano à la bibliothèque. Lecture que je partageais avec mon frère.
    Pour finir moi aussi j’ai une immense tendresse pour Roald Dalh et son univers, son humour assez féroce. Moi aussi exactement pareille que toi enfin presque, relire ?Les hauts de Hurlevent? d’Emily Brontë, je ne l’ai pas lu vraiment adolescente mais le relire j’hésite aussi. Shakespeare est un auteur que j’ai vu au théâtre, j’ai vu le Roi Lear, Hamelet. Mais le lire cela me parait ardu, c’est sur c’est un monument et La grande référence dans la littérature anglo-saxone. Dostoïevski, un auteur que j’avais commencé à lire adolescente je ne sais plus lequel, il faudrait que je me replonge dans son ?uvre, moi l’écrivain russe pour qui j’ai une immense affection c’est Tchekhov. Concernant Proust j’aime beaucoup son univers mais j’ai du mal à me lancer dans la lecture de sa recherche, cela viendra peut-être un jour.

  4. Une piqure de rappel car je n’ai pas encore fait ma liste
    Dans la tienne je dirais à la façon de Brassens : Tout est bon chez elle y a rien à jeter (c’est mieux quand on le chante)
    je peux faire la mêle à quelques détails près, l’ordre qui sera sans doute différent pour les dix premiers en tout cas
    Le Clézio j’aime beaucoup, Gaskell reste à lire et Modiano je suis réfractaire
    Une belle liste vraiment

  5. Le Clezio est un auteur unique. Il évite l’utilisation de somnifère. Une page de Désert et hop on roupille. Ce n’est pas de la poésie mais un pensum. De l’ennui compassé.

  6. Je n’ai pas encore répondu moi non plus mais nous allons avoir énormément d’auteurs en commun 🙂 En même temps ce n’est pas une grande surprise… je te relirai plus en détail quand j’aurai moi-même répondu sinon je vais être trop influencée par le contenu !!

  7. Moi je te cause encore parce qu’on n’en a que 5 en commun mais ce sont les meilleurs 😉 Et puis Dostoïevski, je l’ai lu il y a trop longtemps pour y penser spontanément mais j’aurais pu, ça fait 5 1/2 et puis Roald Dahl, j’aime aussi, ça fait 5 3/4 🙂

  8. @Maggie : Il faut que tu découvres Gaskell, je suis sûre que tu vas adorer ! Pour ce qui est de Le Clézio et Modiano, il ne faut pas te forcer. On ne peut pas être tenté par tout et surtout on ne peut tout aimer. Et je me suis moi même donner envie de relire Fiztgerald, le comble ! Je voulais t’envoyer un mail pour « Seule contre le loi » mais tu l’as vu avant. J’en ai lu les 3/4 et je trouve que pour le moment elle s’en sort bien notre héroïne, elle est plus volontaire et plus active que la plupart des femmes à cette époque. On en reparle une fois que je l’ai terminé.

    @Lilly : Finalement dans cette liste, ce sont Modiano et le Clézio qui font le plus réagir. Je les pensais plus appréciés mais les goût et les couleurs…Cela ne m’étonne pas que nous ayons beaucoup d’auteurs en commun, c’est pour cela que je me retrouve souvent dans tes articles.

    @Alice : Merci, je me sens moins seule grâce à toi car Le Clézio semble très loin de faire l’unanimité. Pour moi aussi, il est étroitement lié à Modiano. Pour « Les hauts de Hurlevent », je crois que je vais finir par me décider à le relire, je trouve l’histoire toujours aussi attrayant et le personnage de Heathcliff me fascine encore. Je te dirai si je suis déçue ou non ! Tu as raison de dire qu’il faut aller voir les pièces de Shakespeare, le théâtre est avant tout fait pour être vu. Mais comme on peut pas voir toutes les pièces et je veux connaître toute l’œuvre de Shakespeare, je suis obligée de le lire ! Mais franchement cela passe très bien à l’écrit aussi, l’idéal étant de pouvoir le livre en vo car sa langue est sublime. Et je dois lire aussi Tchekov car pour le moment je n’ai fait que le voir au théâtre. Et pour Proust, il faut du temps pour rentrer dans son œuvre, elle ne se donne pas tout de suite et il faut être patient pour rentrer totalement dans son univers. Mais une fois qu’on y est, quel bonheur !

    @Dominique : Merci Dominique et j’ai hâte de voir ta liste. Si tu aimes les classiques anglais, précipite-toi sur Gaskell, tu ne le regretteras pas ! Et je suis contente de voir que toi aussi tu aimes le Clézio surtout après avoir lu le commentaire qui suit le tien.

    @Ariane : Si tu es insomniaque, c’est une très bonne nouvelle pour toi ! Peut-être pourrais-tu demander à ce que les livres de Le Clézio soient remboursés par la sécu…

    @Lou : Effectivement je ne suis pas surprise d’apprendre que nous allons avoir des auteurs en commun. Je suis pressée de voir ta liste et tes commentaires.

    @Cryssilda : Oui mais 15 auteurs ce n’est vraiment pas suffisant pour indiquer tous mes chouchous ! Je demande pardon à genoux et en me flagellant à coups de « Guerre et paix » en un seul tome, à mes très chers Thomas Hardy et Wilkie Collins. Que je sois maudite sur 100 générations pour avoir commis une telle offense…

    @Isil : Merci Isil d’accepter encore de me parler. Bon c’est vrai que tu n’as aucune raison de bouder puisque je n’ai pas oublier Charlie ! Tu aurais envoyé un Dalek à mes trousses si je ne l’avais pas mis !

  9. Argh je voulais la préparer dans la semaine mais je ne vais pas y arriver… heureusement que j’avais pris de l’avance en faisant un billet supplémentaire ce we !

  10. Je passe pour savoir si tu serais intéressée par « Composition française : retour sur une enfance bretonne » de Mona Ozouf. C’est une autobiographie de cette historienne, qui évoque ses tourments entre la Bretagne, l’Eglise, l’Ecole et la France. Elle parle beaucoup de livres aussi. Folio m’en a envoyé deux exemplaires par erreur, donc si tu peux le chroniquer dans les deux-trois prochains mois, je te l’envoie.

  11. De cette liste je connais beaucoup de noms mais n’en ai lu que très très peu… je vais les noter pour mes prochains achats 🙂 Merci d’avance de toutes les découvertes que tu vas me faire faire !

  12. @Ankya : Je suis ravie si je te fais découvrir certains de mes auteurs chouchous. Comme tu peux le voir, je suis très fan de la littérature anglo-saxonne et le pire c’est que je me suis obligée à choisir des français !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.