Dorothea Lange : politiques du visible au Jeu de Paume

91er5SWQfnL

« Migrant mother » est sans aucun doute la photo la plus connue de la photographe américaine Dorothea Lange (1895-1966). Le Jeu de Paume présente plus d’une centaine de tirages  de l’artiste réalisés entre 1933 et 1957. L’exposition nous donne une vue d’ensemble de l’œuvre d’une artiste engagée que « Migrant mother » avait quelque peu occultée.

2018_DorotheaLange-01Migrant mother, 1936

C’est l’Histoire qui a décidé du destin de Dorothea Lange. Elle est au départ portraitiste en studio à San Francisco. En 1932, elle se tourne vers la rue et constate les ravages de la Grande Dépression. Elle se met à photographier des scènes de rue, les manifestations, les sans-abris, la récession qui frappe de plein fouet les américains. Ces premières photos en extérieur vont changer sa vie, grâce à elles, elle rencontre Paul Schuster Taylor, professeur d’économie à Berkeley. Il deviendra son deuxième mari et ils travailleront ensemble durant trente ans.

DorotheaLange_WhiteAngelBreadlineWhite Angel Bread Line, 1933

Dorothea Lange travaille alors pour la Farm Security Administration qui cherche à rendre compte des effets du New Deal mis en place par Roosevelt. La photographe parcourt vingt deux états et ce que nous montre l’exposition du Jeu de Paume. Ce sont des milliers d’images qu’elle récolte et qui montre la terrible misère qui s’abat sur le pays. Comme chez Walker Evans, on découvre des visages d’une intensité et d’une grande dignité face au malheur et la famine.

DorotheaLange_MigratoryCottonPickerMigratory cotton picker, 1940

Le gouvernement aimerait que Dorothea Lange se consacre aux travailleurs blancs mais elle ne se laisse pas influencer. Elle photographie aussi les ouvriers afro-américains qui sont toujours plus exclus que les autres, les femmes qui travaillent à présent dans les usines. Elle rend hommage à tous ces travailleurs, elle s’attarde sur leurs visages. Son engagement politique va rapidement se trouver en porte-à-faux avec le gouvernement américain.

DorotheaLange_NearEutahAlabama negro working in field near Eutaw, 1936

L’exposition dévoile une série de photos peu connue et pour cause, elles ne furent oubliées qu’en 2006. Elles avaient été jusque là classées « archives militaires ». Dorothea Lange s’est intéressée à l’internement des citoyens américains d’origine japonaise après l’attaque de Pearl Harbor. Cet événement honteux de l’Histoire américaine, que j’avais découvert grâce à « Certaines n’avaient jamais vu la mer » de Julie Itsuka, a vu 120000 américains d’origine japonaise transférés dans des camps dans des zones reculées de plusieurs états. Malheureusement ce reportage ne sera pas montré à l’époque.

DorotheaLange_19Japanese children with tags, 1942

Continuant à vouloir dénoncer les inégalités sociales, Dorothea Lange suit dans les années 50 un avocat commis d’office et c’est cette série de photos qui clôt la superbe exposition du Jeu de Paume.

DorotheaLange_TowardLosAngelesToward Los Angeles, 1937

Cette exposition montre l’engagement sans faille de Dorothea Lange envers le splus démunis et son humanisme. Au centre des photos, des hommes, des femmes en pleine crise mais à qui la photographe rend leur dignité et leur courage.

 

 

 

2 réflexions sur “Dorothea Lange : politiques du visible au Jeu de Paume

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.