Le discours de Fabrice Caro

418dtTxIXeL._SX195_

Voilà trente huit jours que Sonia a annoncé à Adrien qu’elle souhaitait faire une pause, le laissant au désespoir et tourmenté de nombreuses interrogations. La situation d’Adrien va s’aggraver lors d’un diner familial chez ses parents avec sa sœur et son fiancé Ludo. Ce dernier demande à Adrien de faire un discours lors de son mariage avec Sophie, cela ferait tellement plaisir à cette dernière. Piégé. Pour couronner le tout, Adrien décide d’envoyer un sms à Sonia à 17h26 qu’elle lit à 17h56. Mais aucune réponse n’arrive. Adrien passe la soirée à s’interroger sur cette absence de réponse, sur ce qu’il pourrait dire dans son discours de mariage pendant, qu’à table, Ludo fait de la vulgarisation scientifique, que son père raconte pour la énième fois les mêmes anecdotes et que sa sœur lui demande s’il aime les poivrons, alors qu’il déteste ça depuis toujours. La soirée d’Adrien s’annonce longue…

Jusqu’à présent, je ne connaissais Fabrice Caro que de nom et il était temps que je fasse sa connaissance. Je vous ai déjà dit à quel point j’aimais l’humour de J. M. Erre, il vient de trouver un concurrent sérieux en la personne de Fabrice Caro. Car il faut le dire d’emblée, « Le discours » est un livre hilarant mais qui n’est pas non plus dénué d’une pointe de mélancolie.

Adrien a 40 ans et on ne peut pas dire qu’il soit d’un battant. A l’école, il était choisi en dernier dans les équipes sportives (moi aussi, ce qui me l’a rendu instantanément sympathique), il cache à ses parents qu’il fume et à sa sœur qu’il n’aime pas les encyclopédies qu’elle lui offre chaque année. « Grâce à toi, Sophie, j’ai été promu passionné d’encyclopédies, on m’a imposé une passion que je n’ai jamais osée démentir, comme je n’ai jamais démentit le moindre malentendu me concernant, tout autant par lâcheté que par paresse. A mon ancien boulot, tout le monde m’a appelé Aurélien pendant deux ans sans que j’ose rectifier. Alors, tu vois, on n’est plus à ça près, Aurélien , passionné d’encyclopédies, ça ou autre chose, qu’importe, la réalité ne vaut pas suffisamment la peine pour que je m’échine à la faire exister. » Adrien voit sa vie sentimentale comme le radeau de la méduse, les filles ne restent jamais. Et ce n’est pas sa mère, qui lui conseille de boire du jus d’orange pour soigner sa dépression, qui va l’aider. Adrien est un loseur, un parfait inadapté à la vie, à ce monde et j’ai éprouvé une infinie tendresse pour lui. Entre ses tentatives de discours, ses interrogations sur les signes que lui envoie l’univers, sur les raisons pour lesquelles Sonia ne peut pas répondre à son sms et sur le fait que sa mère n’a pas fait de gâteau au yaourt, Adrien passe une soirée compliquée alors que nous passons un réjouissant moment littéraire !

Si vous aimez rire, si vous aimez les inadaptés à l’esprit torturé, précipitez-vous sur ce court texte hilarant !

Merci aux éditions Folio pour cette lecture.

 

10 réflexions sur “Le discours de Fabrice Caro

  1. C’est, à mes yeux, cette « pointe de mélancolie » qui fait tout le charme de l’humour de Fabcaro.
    Te voilà contaminée à ton tour 🙂

    • Complètement contaminée ! Malheureusement, le confinement m’a privé de ses BD que j’avais réservées à la bibliothèque…vivement que je puisse les lire !

  2. Pingback: Bilan livresque et cinéma de mars | Plaisirs à cultiver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.