Killing Eve / Sharp Objects

Killing-Eve-Recensione-ad-un-passo-dalla-fine

Eve Polastri travaille pour le MI5 et s’ennuie derrière son bureau. Une série de meurtres particulièrement violents aiguise sa curiosité. Elle étudie le profil possible de l’assassin et en conclue qu’il s’agit d’une femme. Elle garde sa théorie pour elle, jusqu’à ce qu’on lui confie la surveillance du seul témoin de l’assassinat d’un homme politique russe à Vienne. Eve pressent qu’il s’agit de l’œuvre de sa tueuse. Sa théorie arrive aux oreilles du MI6 qui décide de mettre en place une cellule pour traquer cette tueuse qui sévit de manière très efficace à travers le monde.

599901007

« Killing Eve » est la nouvelle série de la scénariste anglaise Phoebe Waller-Bridge. Elle est l’auteur d’une série que j’avais beaucoup appréciée et dont je ne vous avais pas parlé : « Fleabag » qui était le portrait d’une trentenaire londonienne mal dans sa peau. Une comédie qui était crue, grinçante, intime, sensible et totalement irrésistible ! Phoebe Waller-Bridge s’essaie cette fois au thriller d’espionnage et c’est à nouveau une réussite.

killing-eve-102-villanelle-comer-800x600

Certes, le scénario n’est pas extrêmement novateur mais il est parfaitement efficace. En revanche, ce qui fait l’intérêt de « Killing Eve » est son duo de personnages centraux. Comme pour « Fleabag », Phoebe Waller-Bridge a choisi de mettre les femmes à l’honneur et ce sont deux personnages atypiques et détonants. Eve Polastri est une femme au quotidien tranquille, elle n’a pas d’enfants mais elle adore son mari. Cette vie plan-plan commence à la lasser et Eve ne rêve que d’actions, d’une vie professionnelle mouvementée. Elle n’hésite donc pas une seconde quand on lui propose de poursuivre sa tueuse et met de côté, sans vraiment de remords, son mari. Face elle, on découvre Villanelle, une jeune femme psychopathe, engagée pour tuer par de mystérieux employeurs. C’est une jeune femme qui fait preuve d’un grand sang-froid et d’intelligence quand elle exécute ses contrats mais qui en dehors, est totalement fantasque et enfantine. Ce qui est intéressant dans la série, c’est la relation qui se noue entre Eve et Villanelle, une relation trouble, ambigüe. Elles jouent au chat et à la souris et les rôles s’inversent tout au long de la série. Les deux femmes sont également tenaces, obstinées et ne sont pas prêtes à lâcher leur proie. Eve et Villanelle sont interprétées par deux formidables actrices : Sandra Oh et Jodie Comer, leur duo fonctionne à merveille.

830x532_jodie-comer-sandra-oh-face-face-geniale-drole-serie-killing-eve-presentee-canneseries

« Killing Eve » est un thriller efficace, maîtrisé, féministe et imprégné d’humour noir. Vivement la saison 2 !

2909588.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Camille Preaker est journaliste à St Louis. Son chef décide de l’envoyer à Windgap dans le Missouri où une jeune femme a été assassinée et une autre portée disparue. Il sait très bien que Windgap est la ville natale de Camille et il espère qu’aller là-bas lui permettra  de résoudre certains de ses problèmes. Elle est en effet extrêmement mal dans sa peau, elle boit plus que de raison et se scarifie le corps. Elle ne porte d’ailleurs que des vêtements lui couvrant entièrement le corps. C’est donc à contrecœur que Camille se rend à Windgap où elle devra affronter une affaire de meurtres et son passé.

626174450

« Sharp objects » est adapté du premier roman de Gillian Flynn. Son ambiance poisseuse, torturée et délétère m’a fait penser à celle de la première saison de « True Detective ». Nous sommes ici également dans une petite bourgade du sud des États-Unis à l’atmosphère étouffante. Chacun sait tout sur ses voisins mais le mutisme est de mise face à ceux qui enquêtent. Dans le cas de « Sharp objects », le shériff du coin a l’air d’en savoir autant que ses administrés mais il se garde bien de communiquer quoique ce soit au flic venu enquêter sur place. L’ambiance est malsaine, les habitants se repaissent de célébrations sur les victoires du Sud pendant la guerre de Sécession. Il n’y a pas que Camille qui est rongée par le passé.

sharp-object-adams-clarkson

« Comme « Killing Eve », « Sharp objects » est une série qui se consacre entièrement aux femmes, les personnages masculins restent en marge de l’histoire. Et plus précisément, la série s’interroge sur la violence faite aux femmes, qu’elles subissent et qu’elles infligent. Au cœur du récit, on trouve Camille, sa mère Adora et Amma, la demi-sœur de Camille. Un trio qui transpire le malaise. Comme je le disais plus haut, Camille est fragile psychologiquement et en découvrant sa mère, on comprend mieux pourquoi. Adora est issue d’une famille riche, sa demeure (typique du sud esclavagiste) est la plus grande de la ville. Elle est respectée et son image est toujours impeccable et lisse. Dans l’intimité, elle est toxique pour ses filles, elle les couve de manière outrancière, elle les oppresse d’attentions. Adora en veut à Camille de lui avoir échappé en allant à St Louis. Amma est une jeune fille modèle mais quand le soir tombe, elle se transforme en jeune femme délurée qui boit énormément comme sa demi-sœur. L’alcool sert de psychothérapie dans la région ! Tout se joue entre ces trois femmes et une quatrième qui vient du passé, l’autre demi-sœur de Camille morte à l’âge de 14 ans. Le passé et le présent ne sont pas très réjouissants pour Camille. Les trois actrices, Amy Adams, Patricia Clarkson et Eliza Scanlen, sont éblouissantes et participent grandement à la réussite de la série.

http _o.aolcdn.com_hss_storage_midas_f644ce10e3de4fc7317c6099730dba53_206621413_sharp

« Sharp objects » est une série particulièrement sombre à l’atmosphère délétère qui explore les relations et la psychologie de trois femmes. La résolution de l’enquête est absolument glaçante et si vous voulez y assister il faut attendre la fin du générique du dernier épisode.

 

15 réflexions sur “Killing Eve / Sharp Objects

  1. J’avais beaucoup aimé Sharp objects lu à sa sortie… je note donc ces séries, même si je n’ai plus le courage en soirée de me remettre à visionner des séries… 😉

  2. Killing Eve a fait un tabac ici en tout cas a mon boulot! J’ai beaucoup aime aussi. Sharp object je ne l’ai lu qu’en livre, pas vu l’adaptation encore mais ca me tenterai bien

    • Maintenant que j’ai vu la série, j’ai très envie de tenter le roman. Mais je vais attendre un peu pour ne pas avoir forcément les images de la série en tête.

      • Oui je comprends que ca te donne envie. Pour ma part je pense en rester a la serie car je sais que je garderai la serie trop en tete. Y a trop de series a regarder et de livres a lire, je prefere maintenant choisir l’un ou l’autre ( quand bien meme je sais que les livres sont en general toujours mieux!) 😉

  3. Je vois des images de Killing Eve passer sur tumblr depuis quelques temps, il va falloir que je m’y mette. Sharp objects a l’air bien sombre. J’attendrais peut-être mes vacances pour la regarder, mais j’adore Amy Adams alors bon. 😛

  4. Pingback: Fleabag, saison 1 et 2 | Plaisirs à cultiver

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.