Le couteau de Jo Nesbo

9782072782183_1_75

Dans ce nouvel opus des enquêtes de Harry Hole, on retrouve notre inspecteur dans un sale état. Son vieux démon, l’alcool, l’a de nouveau rattrapé. Et ce n’est pas le moment puisqu’un terrible drame va le frapper. Un trou de mémoire après une soirée trop arrosée risque  fois de lui coûter très cher. Il se réveille en effet avec du sang sur ses vêtements. Il est bien-sûr incapable de se souvenir de sa provenance. En plus de cela, s’ajoute le retour de Svein Finne, meurtrier et violeur, que Harry avait réussi à arrêter. Finne est sorti de prison et il est bien décidé à reprendre du service. Harry devient totalement obsédé par Finne et cherche à tout prix à le remettre en prison avant qu’il frappe à nouveau.

La belle mécanique de Jo Nesbo se met une nouvelle fois en place dans ce 12ème tome des enquêtes de son héros fétiche. Les différents fils, qui constituent l’intrigue,  s’entrecroisent dans une construction extrêmement maîtrisée et virtuose. Deux scènes ouvrent le roman et nous ne les comprenons que bien plus tard dans le roman. De même, durant tout le livre, Jo Nesbo sème des petits cailloux pour nous aider à identifier le coupable. Mais tant de pistes sont possibles qu’il est difficile de trouver la solution, ce qui nous offre un final grandiose et stupéfiant.

Jo Nesbo a un talent certain pour croquer et donner chair à ses personnages, qu’ils soient bons ou mauvais. Svein Finne est vraiment effrayant. Pervers, retors, agile dans ses déplacements, chacune de ses apparitions glace les sangs. A l’opposé de ce personnage imbu de lui-même, il y a Harry Hole aux failles de plus en plus prononcées. Sa vie est au bord du gouffre, rien ne semble plus le retenir à la vie. Ses souvenirs le hantent, le désespoir envahit tout. Seule la recherche de la vérité et son incroyable instinct d’enquêteur lui permettent de tenir encore.

Jo Nesbo fait à nouveau montre de son talent dans ce nouveau roman. La construction est maîtrisée, les rebondissements nous tiennent en haleine et les personnages sont parfaitement construits et ont de l’épaisseur. Et la fin se joue de tout ce que l’on avait pu imaginer pendant la lecture. Que demander de plus à un polar ?

5 réflexions sur “Le couteau de Jo Nesbo

  1. Harry Hole est un cas ! Le pire de tous les policiers, niveau alcool, non ? Je n’ai pas encore lu ses dernières enquêtes, va falloir que je me mette à jour…

  2. Bonsoir Titine, j’ai bien apprécié ce retour d’Harry Hole et pourtant, la tragédie le frappe. Je n’avais pas forcément trouvé qui était le coupable. Un bon cru. Mieux que La soif (son précédent), selon moi. Bonne soirée.

    • Je n’avais pas trouvé non plus, il nous laisse des pistes mais qui amènent vers d’autres personnages. Je l’ai également trouvé très bien ficelé.

Répondre à dasola Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.