Swing time de Zadie Smith

swing time

« Swing time » est le récit d’une amitié qui débute dès l’enfance. La narratrice, dont on ne saura jamais le prénom, est métisse et elle vit dans un quartier populaire de Londres. Son père, facteur, est blanc et sa mère est noire. Cette dernière a une forte personnalité et a la volonté de s’échapper de son milieu social grâce à l’éducation. La narratrice va faire la connaissance de Tracey dans un cour de danse. Elle aussi est métisse et vit dans le même quartier. Elle est élevée par sa mère, blanche sans emploi, son père noir est absent la plupart du temps. L’amitié des deux enfants va se nouer autour de leur passion commune pour la danse, les comédies musicales de Fred Astaire et Ginger Rogers. D’ailleurs, Tracey explique à son amie que son père est l’un des danseurs de Michaël Jackson. Les deux jeunes filles ont des caractères fort différents : Tracey est talentueuse, sûre d’elle et effrontée, la narratrice est plus réservée, moins douée et plus tournée sur la théorie. Une amitié qui perdure mais qui sera confrontée aux réalités de l’âge adulte.

Le roman de Zadie Smith montre en parallèle la vie de deux héroïnes sur une vingtaine d’années (80-2000). Nous voyons deux parcours de vie faits de choix différents pour deux jeunes filles au milieu social identique. Le récit de ses deux vies aborde de nombreux thèmes comme la question des origines, la place dans le monde (métisses, les deux filles n’appartiennent à aucun des deux mondes), la starification, le déterminisme social, le racisme, etc… « Swing time » est un roman foisonnant à l’écriture fluide qui souligne les désillusions de Tracey et de la narratrice. Aucun de leurs choix ne sera satisfaisant, leurs vies va osciller entre l’ombre et la lumière.

Entre ascension et désillusions, les destins de Tracey et de la narratrice se croisent et se séparent. Malgré quelques longueurs, j’ai eu plaisir à retrouver la plume de Zadie Smith dans cette fresque dont l’amitié et la danse en sont le cœur.

Un grand merci aux éditions Folio de m’avoir permis de retrouver la plume de Zadie Smith.

97639915_10223260733934608_3051014870087499776_n

14 réflexions sur “Swing time de Zadie Smith

  1. Pingback: Billet récapitulatif – Le mois anglais 2020 | Plaisirs à cultiver

  2. J’en ai un de l’auteur dans ma Pal (Ceux du Nord-Ouest), j’ai très envie de découvrir sa plume ! Celui-ci m’intéresse beaucoup aussi ! Merci pour la découverte !

  3. Justement je me demandais pour quel titre j’allais jouer au concours que vous proposez pour le mois anglais : j’ai trouvé 😉

  4. Même réflexion qu’Enna !!
    Je ne connaissais pas forcément les titres proposés dans le concours…
    Ceci dit, je note que tu as préféré « sourires de loup ».

  5. Pingback: Bilan livresque et cinéma de juin | Plaisirs à cultiver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.