Downton Abbey de Julian Fellowes

« Downton Abbey » est une série britannique qui m’a été fortement recommandée par Lilly et Isil et elles ont bien fait car je me suis régalée à visionner les sept épisodes de la saison 1.

La série débute en avril 1912, un télégramme arrive à Downton Abbey. Celui-ci annonce la mort du cousin et du petit-cousin du propriétaire des lieux, Lord Grantham (le toujours formidable Hugh Bonneville), ils se trouvaient tous les deux à bord du Titanic. Le problème c’est que Lord Grantham a eu trois filles qui, selon la loi anglaise, ne peuvent hériter. Le petit-cousin, Patrick, devait hériter du domaine, de la fortune et du titre. Mary, la fille aînée de Lord Grantham, devait donc épouser Patrick afin que l’héritage reste dans la famille. Celui-ci revient alors à un lointain cousin, Matthew Crawley (Dan Stevens) qui est avocat et très éloigné de la vie aristocratique.

Son arrivée à Downton Abbey va bouleverser les habitudes de la maison.

Cette série a été créée par Julian Fellowes qui avait écrit précédemment « Gosford Park ». Elle explore parfaitement les différentes couches de la société anglaise de ce début de siècle. Comme dans le film de Robert Altman, on partage aussi bien la vie des maîtres que des serviteurs. Le monde de ces derniers fourmille en permanence, la cuisine fait penser à une ruche en perpétuelle activité !

Les valets, femmes de chambre s’activent pour rendre la vie de la famille Crawley parfaite. La scène d’ouverture en est un parfait exemple : tous les serviteurs préparent la maison avant le lever de la famille, chaque centimètre carré est épousseté, les cheminées allumées, les petits déjeuners préparés et chauds. Daisy (Sophie McShera), l’aide cuisinière, allume les feux rapidement et doit ensuite redescendre : « Now get back down to the kitchen before anyone sees you. » L’intérieur des Crawley doit être parfait, calme et ordonné. Un vrai théâtre dont on ne doit pas voir les coulisses !

Le monde des serviteurs est régi par deux fortes personnalités : Mr Carson (Jim Carter) le majordome et Mrs Hughes (Phyllis Logan) la gouvernante.

Ils m’ont beaucoup fait penser à Anthony Hopkins et Emma Thompson dans « Les vestiges du jour ». Ils sont extrêmement rigoureux, très respectés et ils doivent gérer tous les conflits. Car le monde des cuisines est plein d’intrigues avec les machiavéliques Thomas (Rob James-Collier) et Sarah O’Brien (Siobhan Finneran) qui veulent la peau de Mr Bates (Brendan Coyle), le nouveau valet de Lord Grantham.

Mais il ne faut pas croire que les étages supérieurs sont plus reposants. Les rivalités sont également très présentes dans la haute société : entre Mary et sa soeur Edith (Laura Carmichael) c’est la course au mariage ; entre la mère de Lord Grantham (Maggie Smith) et celle de Matthew (Penelope Wilton) qui veulent marquer  de leur empreinte le village.

Le pauvre Matthew arrive à Downton dans un territoire totalement inconnu. Il ne connaît pas les codes, refuse de se faire servir par un valet et souhaite continuer à travailler. Ce qui n’est pas bien vu puisqu’un vrai gentleman ne travaille pas. Malgré tout, les différents niveaux sociaux vivent bien ensemble. Il y a même une grande intimité entre eux. Les serviteurs connaissent dans le détail la vie de leurs maîtres et l’inverse est également valable. Chacun cherche à influencer la vie des autres. Downton Abbey est une véritable communauté, un monde en vase clos.

Ce qui est également intéressant dans la série c’est la période historique choisie. Elle commence en 1912 et se termine en 1914 à l’annonce de l’entrée en guerre contre l’Allemagne. C’est un moment charnière, le monde est en train de changer. On le voit déjà d’un point de vue technologique avec l’arrivée de la voiture, du téléphone et de l’électricité. Le changement sociétal est incarné par la troisième soeur, Sybil (Jessica Brown-Findlay). Elle se bat pour le droit de vote des femmes et assiste, contre l’avis de tous, à des réunions politiques. Sybil aide également une servante à changer de travail et à devenir secrétaire. Et elle porte des pantalons, how shocking !


Le monde cosy et protégé de Downton sera probablement ébranlé par ces changements, c’est ce que nous verrons dans la saison 2 !

« Downton Abbey » est une série d’une grande qualité. La reconstitution historique est remarquable à tous les niveaux : décors, costumes, relations entre les différentes couches de la société. Et bien entendu, les acteurs sont tous à la hauteur. Le casting est absolument parfait et chacun joue son rôle à merveille. Je vous conseille donc vivement de regarder cette série qui est une grande réussite.


 

12 réflexions sur “Downton Abbey de Julian Fellowes

  1. oh ! oh ! je ne savais pas que tu regardais la série ! Beau billet et je suis tout à fait d’accord pour la référence aux vestiges du jour…. Ah ! Ces séries BBC ! De vraies réussites décidément, à tout point de vue aussi bien au niveau des costumes que des acteurs. J’imagine que tu attends la suite comme nous tous !
    PS : je ferai un lien dès que je serai rentrée chez moi…

  2. C’est vrai que l’époque charnière est très intéressante… ils auraient presque pu faire durer le plaisir en faisant une saison avant le naufrage du Titanic 🙂 J’ai hâte de voir la suite !!

  3. @Maggie : J’ai regardé la série il y a plusieurs mois mais je n’avais toujours pas réussi à mettre mon billet en ligne ! Il aurait été surprenant que je n’aime pas, cette série est géniale ! J’ai vraiment hâte de voir la suite, j’espère qu’elle va venir vite !

    @Maribel : C’est une série vraiment très réussie à tous les points de vue, rien n’est laissé au hasard. Le choix de l’époque est excellent et sort un peu de ce que l’on voit d’habitude. On assiste vraiment à un basculement historique et sociologique. Vivement la suite !!!

    @Allie : On te tente toutes avec cette série, je suis désolée ! Peut-être est-elle visible sur internet ? Le DVD se trouve sur internet avec des sous-titres anglais mais ce n’est pas trop dur si tu n’es pas bilingue.

    @Lou : Je pense au contraire que c’est une bonne idée de commencer après le naufrage du Titanic, c’est le début de la fin !!! C’est une période peu exploitée finalement et j’ai hâte de voir ce que la première guerre mondiale va produire sur tout ce petit monde.

    @Lilly : Oui c’est vraiment une série géniale, merci à toi de m’en avoir parler. Je suis vraiment pressée de voir la suite, tu sais quand elle va être diffusée ?

  4. Super billet !
    Je viens de terminer la saison 1 et je me suis vraiment régalée. La reconstitution est parfaite et on se laisse prendre aux vies de chacun. Cette série m’a rappelé une série que je regardais quand j’étais ado « Upstairs downstairs » (« Maîtres et valets » en français). Tu sais si c’est une reprise ou inspiré de cette ancienne série ? En tous les cas, j’ai hâte de voir la suite !

  5. Merci, je viens pour ma part de voir la saison 3 et j’adore toujours autant cette série. Mais il est vrai que la première reste à mes yeux la meilleure. J’ai emprunté à une amie le dvd de « Upstairs dowstairs » qu’il faut que je regarde. Je pense pas que « Downton Abbey » s’inspire de cette série. Il s’agit plutôt de celle de « Gosford Park » de R. Altman dont le scénariste était Julian Fellowes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.