Mon territoire de Tess Sharpe

9782355847653ORI

Harley McKenna est la fille d’un baron de la drogue dans le nord de la Californie, à North County. Duke, le père, a préparé sa fille à la dure pour reprendre les rênes de l’entreprise familiale. Il lui a appris à tirer, à se débarrasser d’un corps, à se libérer si elle est enlevée par des ennemis. A 8 ans, elle a vu sa mère mourir dans un incendie criminel. Elle est donc la seule héritière de Duke. A 22 ans, elle voit son père prendre de plus en plus de recul face à ses affaires. C’est pour elle le moment de rendre son monde meilleur et de mettre fin au combat qui oppose son père à la famille Springfield qui trafique de l’autre côté du fleuve.

« Mon territoire » est l’histoire d’une jeune femme qui prend le pouvoir dans un monde d’hommes, celui de son père et du trafic illicite de drogue. Harley a préparé un plan en trois temps, en trois jours où elle va essayer de changer les choses.  Le récit détaillé de ces trois jours se fait en alternance avec celui de l’enfance de Harley. Elle se remémore toutes les étapes de son apprentissage violent pour prendre la tête de l’entreprise familiale.  Sur ce point, Harley m’a rappelé Turtle, l’héroïne de « My absolute darling » de Gabriel Tallent. L’histoire est foncièrement différente mais les deux héroïnes développent un sentiment entre amour et haine pour leur père qui les oblige à devenir de véritable guerrière, des tireuses d’élite capables d’affronter n’importe quelles situations dangereuses.

« Mon territoire » est un polar féministe. Harley sait qu’elle est sous-estimée par les associés de son père car elle est une femme. Personne ne la pense capable de prendre la place de son père. Mais elle se montre plus intelligente et plus rusée que la plupart des hommes qui l’entourent. A la fin de ces trois jours, Harley va faire en sorte de valoriser d’autres femmes qui deviendront ses interlocutrices, ses alliées dans le nouveau monde qu’elle souhaite construire. Et si Harley tient tant à rendre le monde meilleur, c’est surtout pour protéger le foyer que sa mère lui a légué et où sont recueillies des femmes battues et maltraitées par les hommes. Leur sécurité est la priorité principale de la jeune femme.

« Mon territoire » est un polar réussi, rythmé qui met en valeur les femmes au travers de sa jeune héroïne au caractère bien trempé. Mon seul bémol, la révélation finale qui est assez prévisible.

picabo-300x300

2 réflexions sur “Mon territoire de Tess Sharpe

  1. Pingback: Bilan livresque et cinéma d’octobre | Plaisirs à cultiver

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.