Confusion de Elizabeth Jane Howard

Le troisième tome de la saga des Cazalet débute en mars 1942 et se terminera à l’armistice de 1945. Comme le volume précédent, Elizabeth Jane Howard se penche plus précisément sur le sort des trois cousines : Louise, Polly et Clary. La première va choisir le mariage plutôt que sa carrière au théâtre. Le résultat est plutôt mitigé, la maternité et les absences répétées de son mari n’arrangent pas les choses. A 17 ans, Polly et Clary cherchent encore leur voie mais ce dont elles sont certaines, c’est qu’elles veulent être indépendantes. Elles quittent donc le cocon de Home Place pour Londres qui, même sous les bombardements, reste le lieu où tout peut arriver.

J’ai retrouvé avec grand plaisir la plume si fluide, si élégante d’Elizabeth Jane Howard. Comme dans les deux premiers tomes, elle réussit à merveille à mélanger l’Histoire, ses évènements tragiques, à l’intimité des membres de la famille (l’un des personnages nommé Jack est à ce titre totalement bouleversant). La guerre apparaît ici comme une parenthèse où certaines choses sont autorisée, permises alors qu’elles ne seraient pas arrivées an tant normal. Par exemple, Jessica, la sœur de Villy Cazalet, se perd dans la fête, la légèreté alors qu’elle a toujours été une femme sérieuse et une mère de famille impliquée. Mais tout cela semble devoir se terminer à la fin de la guerre et le sentiment global de ce tome est une profonde tristesse et un grand gâchis notamment amoureux. Il n’y a pas d’amour heureux dans « Confusion ». Les femmes de la famille Cazalet peinent à trouver le bonheur, à trouver le bon compagnon de vie. Les unes après les autres, elles se retrouvent coincées dans des impasses qui s’achèvent souvent en moments tragiques.

La force d’Elizabeth Jane Howard est encore une fois de pénétrer avec acuité dans la psychologie de chacun. Cette connaissance précise des affres, des espoirs qui animent les personnages nous les rend infiniment proches et attachants. Mais cette description des personnages ne s’adresse pas qu’aux personnages principaux. Ce que j’apprécie beaucoup chez cette auteure, c’est l’attention qu’elle porte aux personnages secondaires. Elle dresse le portrait de chacun et en quelques lignes le personnage prend de l’épaisseur et de la densité. Elizabeth Jane Howard a vraiment un talent merveilleux pour donner vie à ses personnages.

« Confusion » s’achève sur un évènement qui questionne beaucoup l’avenir de la famille Cazalet, j’ai donc hâte de lire la suite en espérant que le ciel va enfin s’éclaircir pour certains personnages.

Traduction Anouk Neuhoff

2 réflexions sur “Confusion de Elizabeth Jane Howard

  1. J’ai hâte de lire ce troisième tome.Grâce à ton blog j’ai lu les précédents que j’ai beaucoup appréciés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.