True Story de Kate Reed Petty

gallmeister-kate-reed-petty-true-story

La vie d’Alice Lovett bascule à l’été 1999. Après une fête largement arrosée, deux jeunes garçons la ramènent chez elle. Évanouie à l’arrière de la voiture, Alice n’a aucun souvenir de ce qui est arrivé durant le trajet. Dès le lendemain, une rumeur circule, enfle : elle aurait été agressée sexuellement. Mais les accusations vont rapidement se retourner contre Alice. De nouvelles rumeurs viennent court-circuiter la première, lancées par les coéquipiers de crosse des deux garçons. Face à la pression, Alice perd pied peu à peu.

« True story » est le premier roman de Kate Reed Petty qui a construit très intelligemment son intrigue. Deux points de vue s’alternent : celui de Nick, l’un des coéquipiers des deux adolescents ayant raccompagné Alice, et celui d’Alice elle-même. Nous les accompagnons de 1999 à 2015 et découvrons leur culpabilité, leurs souffrances, leurs difficultés à avancer dans la vie. Ce qui rend le roman de Kate Reed Petty vraiment intéressant, c’est quand plus de cette alternance de points de vue, elle utilise différents matériaux pour compléter et densifier son intrigue : scénarios de film, brouillons de rédaction de candidature à l’université, e-mails envoyés ou non, retranscription d’interviews. L’ensemble compose un puzzle qui nous emmène vers la révélation de la vérité concernant la nuit de cet été 1999.

Bien entendu, en tant que lectrice, j’avais envie de savoir ce qu’il s’était réellement déroulé. Mais ce que j’ai trouvé passionnant dans « True Story », c’est la façon dont l’auteure décortique le mécanisme de la rumeur et finalement qu’elle soit fondée ou non, les dégâts sont les mêmes pour les différents protagonistes. A l’époque des réseaux sociaux, des fake news, on voit bien que la traînée de poudre d’une rumeur laisse toujours une trace. Et il est d’autant plus judicieux d’avoir choisi le thème de l’agression sexuelle pour mener à bien cette interrogation sur la rumeur, l’incertitude des faits. Et ce sont les possibles agresseurs qui lancent la rumeur et non la victime.

Dans « True story », Kate Reed Petty mène son lecteur par le bout du nez, laissant le doute régner sur l’évènement de l’été 1999 jusqu’à la toute fin du roman. La construction, les différentes voix sont parfaitement maîtrisées et le questionnement autour de la naissance et des conséquences d’une rumeur est passionnant.

Traduction Jacques Mailhos

Merci aux éditions Gallmeister pour cette lecture.

picabo-300x300

4 réflexions sur “True Story de Kate Reed Petty

  1. Pingback: Bilan livresque et cinéma de septembre | Plaisirs à cultiver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.