Un hiver sans fin de Kiran Millwood Hargrave

un-hiver-sans-fin

« C’était un hiver dont on fait les légendes. Un hiver qui était arrivé avec une soudaineté et une rigueur telles qu’il avait collé les oiseaux aux branches et pris les rivières dans les glaces, au point que leur écume gelait pour se disperser en nuées de cristaux sur les eaux figées. Un hiver qui était venu, et qui n’était jamais reparti. » C’est dans ce monde hostile que vivent Mila, ses deux sœurs et son frère. Leur père avait un jour quitté la maison pour ne jamais y revenir. Depuis, la fratrie a du apprendre à se débrouiller et à survivre dans leur maison nichée dans la forêt d’Edbjorn. Leur vie va être bouleversée après la visite d’un homme étrange et de ses compagnons. Le lendemain, Oskar, le frère de Mila, disparaît à son tour.

J’ai découvert Kiran Millwood Hargrave avec « Les graciées », son premier roman pour adultes. J’ai retrouvé, dans ce livre jeunesse, son talent de conteuse. « Un hiver sans fin » est un roman initiatique teinté de légendes nordiques. Mila croise le chemin d’un mage dans sa quête pour retrouver son frère et son ennemi juré prendra des formes diverses. Les aventures et les péripéties de Mila se lisent avec plaisir et s’enchainent avec rythme. La nature est au centre de l’intrigue. La faune comme la flore sont essentielles et leur destruction est à l’origine  du terrible hiver qui frappe la région. La trame de ce conte se déroule de manière classique mais l’auteure sait happer son lecteur et les personnages sont attachants.

Après avoir découvert « Les graciées », j’ai retrouvé avec plaisir la plume de Kiran Millwood Hargrave, dont les intrigues sont parfaitement efficaces. Et bravo aux éditions Michel Lafon d’avoir conservé la splendide couverture anglaise.

Logo-A-year-in-England-SEPT

4 réflexions sur “Un hiver sans fin de Kiran Millwood Hargrave

  1. J’ai également lu Les Graciées qui est un excellent livre, mais qui m’a quelque peu angoissée devant l’ampleur que peuvent prendre l’intolérance humaine appuyée par la dictature religieuse. En tout cas, merci pour le conseil de lecture.

  2. Pingback: Bilan livresque et cinéma de septembre | Plaisirs à cultiver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.