Les aventures de Cluny Brown de Margery Sharp

Cluny

Orpheline, Cluny Brown a été élevée par son oncle Arnold, plombier de son état. Cluny semble ne pas réussir à rester à sa place. Après avoir pris le thé au Ritz et avoir débouché l’évier d’un client de son oncle, la jeune femme va devoir quitter Londres pour le Devonshire. Son oncle lui a trouvé une place de femme de chambre dans la famille de Lady Carmel. Il espère ainsi que sa nièce va s’assagir. Mais il n’est pas si facile d’étouffer le caractère fantasque de Cluny qui va avoir quelques difficultés à se couler dans le monde : « Dans le cas de Cluny Brown, ni son service, ni sa livrée austère n’avaient, de toute évidence, réussi à éclipser sa personnalité. » Son séjour dans la campagne anglaise sera pourtant le tournant de sa vie.

J’avais découvert Cluny Brown grâce à l’adaptation de Ernst Lubitsch datant de 1946 avec dans les rôles titres Jennifer Jones et Charles Boyer. C’est une de mes comédies préférées et il était temps que je découvre le roman de Margery Sharp. Le film est assez librement adapté mais il a su conserver le côté pétillant de cette comédie. Cluny Brown est un personnage extrêmement attachant dès les premières pages. Elle est totalement libre et ses actes se font toujours en dépit des conventions. Elle agit selon son cœur, elle a une volonté d’explorer le monde, d’ouvrir son horizon ce qui va bien-sûr à l’encontre de son milieu social. Qu’elle évolue dans son milieu ou dans la bonne société, Cluny ne peut se sentir à sa place dans le carcan moral de l’Angleterre des années 30. Malicieuse, indépendante, parfaitement honnête, Cluny finira par trouver sa voix en croisant la route d’un homme aussi fantasque qu’elle. Le personnage de Margery Sharp est finalement très moderne en ce qu’elle ne laisse personne décider de son destin à sa place.

« Les aventures de Cluny Brown » est une délicieuse et espiègle comédie qui nous offre le portrait d’une héroïne originale et non conformiste.

logo-eliza

4 réflexions sur “Les aventures de Cluny Brown de Margery Sharp

  1. Pingback: Billet récapitulatif – Le mois anglais 2020 | Plaisirs à cultiver

  2. C’est marrant, ça me fait un peu penser à Son Espionne royale mène l’enquête… Je ne sais pas pourquoi ! Très envie de le lire en tout cas ! Je note pour le côté pétillant et c’est le genre d’héroïne que j’adore ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.