Sous le signe des poissons de Melissa Broder

Broder-Sous-le-signe-des-Poissons-HD-e1617204399234

Lucy travaille sur sa thèse, consacrée à Sappho, depuis neuf ans sans parvenir à y mettre un point final. Après huit ans, sa relation amoureuse avec Jamie arrive dans une impasse. Lucy lui propose de faire une pause, ce qu’elle ne sait pas, c’est que celle-ci va durer. Le doute, la dépression commencent à la gagner et les questionnements existentielles se multiplient. « Moi-même, j’entretenais un rapport très compliqué avec le vide, l’absence, le néant. Parfois je n’avais qu’une envie, combler ce vide, par crainte qu’il me dévore vivante ou me tue. Mais d’autres fois je brûlais d’y finir totalement annihilée – un effacement magnifique et silencieux. L’envie d’être escamotée. » Pour l’aider à surmonter cette période difficile, sa sœur lui propose de venir garder sa maison et son chien Dominic à Los Angeles pendant qu’elle part en voyage. Lucy devra également participer à un groupe de femmes qui, comme elles, ont des difficultés affectives. La jeune femme accepte cette proposition.

« Sous le signe des poissons » est le premier roman de Melissa Brider qui avait auparavant écrit des poèmes et un texte autobiographique. Elle est également très active sur les réseaux sociaux où elle met en scène ses ébats sexuels. Dans son roman, le sexe tient une place essentielle. L’héroïne ne semble pas faire la part des choses entre l’amour et le sexe. Sa terreur de la solitude la pousse à multiplier les rencontres. Ces scènes sont crûment décrites, détaillées et notre héroïne s’y montre souvent ridicule ! Elles donnent d’ailleurs parfaitement le ton du roman : déjanté, cynique et surtout très drôle. Les relations amoureuses en prennent un coup sous la plume de Melissa Broder et sont totalement désacralisées.

Ce qui fait le sel de « Sous le signe des poissons », ce qui en fait sa singularité, c’est également la manière dont l’autrice mélange un réalisme, une franchise sur l’état des sentiments, des désirs de Lucy avec une part de fantastique. Je ne peux pas en dévoiler trop, mais ce qui arrive à l’héroïne est inattendu, surprenant et rajoute à la fantaisie débridée du roman.

Intrigant, original, dingue et atypique, voilà ce qui pourrait qualifier le premier roman de Melissa Broder qui j’espère va continuer de nous surprendre dans la suite de son œuvre.

Traduction Marguerite Capelle

Une réflexion sur “Sous le signe des poissons de Melissa Broder

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.