Le dimanche des mères de Graham Swift

A17871

C’était le 30 mars 1924, le jour du dimanche des mères. Chaque année à cette date, les aristocrates donnaient une journée de congé à leurs domestiques pour qu’ils rendent visite à leurs mères. Ces familles, portant pour nombre d’entre elles le deuil de leurs fils partis au front, voient le monde changé autour d’eux et essaient de s’accrocher à leurs traditions : « Étrange coutume que ce dimanche des mères en perspective, un rituel sur son déclin, mais les Niven et les Sheringham y tenaient encore, comme tout le monde d’ailleurs, du moins dans le bucolique Bershire, et cela pour une même et triste raison : la nostalgie du passé. Ainsi les Niven et les Sheringham tenaient-ils sans doute encore plus les uns aux autres qu’autrefois, comme s’ils étaient fondus en une seule et même famille décimée. » Jane Fairchild, la bonne des Niven, est orpheline. Ce n’est donc pas sa mère qu’elle ira voir ce 30 mars 1924 mais son amant, Paul Sheringham, fils de l’aristocratie qui va bientôt se marier. Ce 30 mars 1924, ils se retrouvent, pour la dernière fois et cette journée restera  à jamais gravée dans l’esprit de Jane.

Je découvre avec bonheur la plume de Graham Swift avec ce roman. A travers les détails de cette journée de 1924, l’auteur dessine le destin de Jane et nous montre en quoi ce 30 mars fut décisif dans sa vie. La lumière, les odeurs, les sensations s’inscrivent durablement dans son esprit et ils cristallisent ses envies, son ambition. Graham Swift, à travers quelques phrases disséminés dans le roman, nous projette dans le futur de Jane lorsqu’elle est très âgée. Le texte est sa réminiscence de ce jour crucial, les mots sont lumineux et nimbés d’une douce nostalgie.

Bientôt, après cette belle et chaude journée de 1924, Jane quittera les Niven et connaîtra une belle destinée. A l’apogée de Jane répond le déclin des grandes familles aristocratiques. L’après 1ère Guerre Mondiale sonne le glas d’un monde. La modernité va peu à peu balayer les traditions de cette classe sociale qui se pensait éternelle. Les domestiques, comme Jane, peuvent aspirer à une autre vie. La série « Downton Abbey » ou « La partie de chasse » de Isabel Colegate montraient bien ce basculement, cette disparition lente mais inéluctable des traditions de l’aristocratie anglaise. Un monde disparaît pour laisser sa place à un autre.

« Le dimanche des mères » est un roman remarquable de concision éclairé par une écriture splendide, sensible et subtile.

 

10155931_10203975880148384_4123958224703969037_n

13 réflexions sur “Le dimanche des mères de Graham Swift

  1. Je l’ai lu cette semaine aussi, pas encore eu le temps d’écrire un billet. J’ai beaucoup aimé aussi. mpossible de ne pas penser à Downton Abbey 😉

    • Oui, on pense tout de suite à Downton, la série est devenu est référence ! Le texte est vraiment très bien écrit et construit, j’ai très envie de lire d’autres livres de l’auteur.

  2. J’avais hésité à le lire cette année ; ton billet me fait regretter… je le note définitivement pour plus tard ; quant à « la partie de chasse » (je vais ajouter ton lien sous mon article), je l’ai beaucoup apprécié!

    • Je l’avais dans ma pal depuis un an ! Je voulais déjà le lire pour le mois anglais 2019 !!! Et en le lisant, j’ai regretté de ne pas l’avoir lu avant !!!

  3. Oh tu m’as convaincue! J’ai le livre dans ma PAL je le commence ce soir, je ferai une entorse à ma liste déjà prévue pour le mois anglais.Le sujet m’intéresse grandement. Tu évoques le déclin progressif de l’aristocratie anglaise, c’est un thème qui revient souvent dans la littérature britannique, j’ai suivi avec passion Downtown Abbey, aussi je suis sûre que ce livre me plaira.

    • Oui, c’est une thématique que l’on retrouve chez de nombreux auteurs et je trouve également cette période très intéressante. J’espère que tu as apprécié cette lecture autant que moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.