Un héritage de Sybille Bedford

51L+kbXWUtL._SX210_.jpg

En Allemagne, au tournant du XXème siècle, deux familles vont être liées par le mariage de Julius Von Felden et Mélanie Merz. Les Von Felden sont des propriétaires terriens du comté de Bade au Sud de l’Allemagne. Ils sont catholiques et cultivent une certaine excentricité. Les Merz sont des juifs de Berlin issus de la grande bourgeoisie. Ils vivent repliés sur eux-mêmes dans leur grande demeure aux lourdes tentures. Leur alliance est des plus improbables. C’est sur la Côte d’Azur que Julius, piqué d’antiquités, fait  la connaissance de la jeune et ravissante Mélanie. Celle-ci, malheureusement, meurt tôt de la tuberculose. Mais les deux familles restent proches même lorsque Julius épouse en seconde noce Caroline, une jeune anglaise raffinée. Les deux familles, bien que culturellement fort différentes, ont un point commun : celui de ne pas comprendre et de ne pas vouloir voir ce qui se déroule autour d’eux. Leur monde change, une époque est révolue et ils préfèrent tous l’occulter.

Sybille Bedford était une romancière, une journaliste anglaise d’origine allemande. Ce roman est en grande partie autobiographique. L’intrigue commence à un moment charnière de l’histoire de l’Allemagne en 1870, au moment de la création du Reich autour de la Prusse. Les Von Felden vivent près de la frontière de l’Alsace, du Nord-Ouest de la Suisse et n’ont rien en commun avec la Prusse. Ils n’en partagent ni la culture ni la religion. Ils sont l’emblème d’une Europe cosmopolite, Julius voyage beaucoup à travers l’Europe. L’unification de l’Allemagne conduit la famille vers le drame lorsque Johannes, le frère de Julius est envoyé à l’école des cadets. Celui-ci ne supportera pas la rigueur, la brutalité de l’école et fera une fugue qui scellera le destin de sa famille. Les Merz, quant à eux, vivent totalement en autarcie, leur quotidien est centré sur la famille et sur ses traditions bien loin des changements politiques et sociétaux.

Ce qui rend particulièrement attachant le livre de Sybille Bedford est l’incroyable galerie de personnages : Julius est un homme fantaisiste aimant vivre avec des chimpanzés, Eduard Merz est un dandy qui se ruine au jeu, Johannes Von Felden est un jeune homme beaucoup trop sensible et innocent. A travers le destin des deux familles se dégagent des femmes fortes, solides qui empoignent la modernité et ses changements. C’est le cas de Sarah Von Felden, érudite et richissime qui refuse de payer les dettes de jeu de son mari Eduard. C’est la cas également de Mélanie Von Felden, la mère de l’auteur, qui n’hésite pas à reprendre son indépendance, à quitter son mari lorsqu’elle constate la distance qui s’est creusée entre eux.

« Un héritage » est le beau récit des destinées tumultueuses de deux familles liées par un mariage à un moment crucial de l’histoire de l’Allemagne.

2 réflexions sur “Un héritage de Sybille Bedford

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.